cinéblu ray vivez le cinema en haute definition
bonjour visiteur de cineblu ray certaine fonction de se site demande une inscription nouvelle section cover blu ray 3D et section blu ray normal

3)Fantasia (1940)

Aller en bas

non conforme 3)Fantasia (1940)

Message par cineblu ray le Sam 14 Avr - 6:52



Version originale: Fantasia

N° Classique Disney : 3

N° Classique Disney Buena Vista : 3

Budget: 2 280 000 $

Durée: 125 minutes

Synopsis
Le film est composé de sept séquences illustrant huit morceaux de musique classique, réorchestrés et dirigés par le chef d'orchestre Leopold Stokowski à la tête de l'Orchestre de Philadelphie. La dernière séquence illustre deux morceaux et un intermède sépare la séquence 4 et 5. Chaque séquence est précédée d'une courte introduction où l'orchestre est en ombre chinoise.
Le film, après l'apparition du titre, débute immédiatement comme dans une salle de spectacle : un rideau s'ouvre sur une scène dans la pénombre, les silhouettes de musiciens qui s'installent se découpent sur un écran bleu, avec des bruits d'instruments qui s'accordent. Le narrateur, comme pour une retransmission, accueille les spectateurs. Tandis qu'il explique au public qu'il existe trois genres de musiques, certains instruments sont éclairés, et leur sonorité mise en avant. Les trois genres sont la musique narrative, qui raconte une histoire, l’illustrative, qui évoque une ou des images, et la musique absolue, qui n'existe que pour elle-même.

1. Toccata et Fugue en ré mineur

Illustrant la Toccata et fugue en ré mineur de Jean-Sébastien Bach, (arrangement pour orchestre symphonique par Stokowski de la version originale pour un orgue solo). L'animation consiste en des dessins animés abstraits mélangeant ciel et figures géométriques, inspirés du travail de l'artiste abstrait allemand Oskar Fischinger1.



2. Casse-Noisette

Illustrant différentes parties du ballet Casse-Noisette de Piotr Ilitch Tchaïkovski avec l'évocation des quatre saisons :

Danse de la fée Dragée où des fées et des elfes déposent rosée, couleurs d'automne ou givre dans les sous-bois ;
Danse chinoise : un petit champignon ne parvient pas à entrer dans la ronde ;
Danse des mirlitons : des fleurs tombant dans l'eau ;
Danse arabe : ballet de poissons ;
Danse russe, avec des chardons cosaques et des orchidées paysannes russes ;
Valse des fleurs, où elfes et feuilles d'automne dansent jusqu'à l'hiver, en compagnie de flocons de neige.




3. L'Apprenti sorcier

Utilisant le scénario du poème Der Zauberlehrling écrit en 1797 par Goethe et la musique de L'Apprenti sorcier (1897) de Paul Dukas, illustrant le poème. Mickey Mouse, après avoir emprunté le chapeau magique du sorcier Yensid, doit se battre contre des balais qu'il a lui-même ensorcelés pour qu'ils portent des seaux d'eau à sa place.



4. Le Sacre du printemps

Illustrant Le Sacre du printemps d'Igor Stravinski. Après quelques scènes montrant la naissance de la Terre et de la vie, des combats de dinosaures précèdent leur disparition, avant la surrection de montagnes.



Le narrateur présente alors un court intermède qui sépare les séquences 4 et 5, baptisé À la découverte de la Piste sonore (Meet the Sound Track). Il a pour but d'expliquer le son de manière visuelle en « voyant » les vibrations : Une ligne verticale, définie comme une onde stationnaire puis des harmoniques colorées, évoquent tour à tour le son de la harpe, du violon, de la flûte, de la trompette, du basson, des percussions et enfin du triangle.
Article détaillé : À la découverte de la Piste sonore.

5. La Symphonie pastorale

Illustrant la Symphonie pastorale de Ludwig van Beethoven. La séquence présente une succession de dieux et de créatures de la mythologie gréco-romaine : famille de pégases, Bacchus et son âne licorne, petits anges ailés, centaures mâles et femelles (très jeunesse américaine des années 1940), Iris, Jupiter, Vulcain et Diane.



6. La Danse des heures

Illustrant La Danse des heures, ballet tiré de l'opéra La Gioconda d'Amilcare Ponchielli, ballet ici dansé par des hippopotames, des éléphants, des autruches et des crocodiles qui rivalisent de grâce et de virtuosité mais qui finissent dans un joyeux fracas.



7. Une nuit sur le mont Chauve / Ave Maria

Composé de deux parties qui s'enchaînent :

Une nuit sur le mont Chauve de Modeste Moussorgski (réorchestration de Leopold Stokowski) : près d'un village, le sommet d'une montagne se transforme en un démon nommé « Chernobog », et accueillant les sorcières et autres revenants pour un sabbat, en réalité une cérémonie pour la Nuit de Walpurgis.
L'Ave Maria de Franz Schubert efface les scènes de cauchemar précédentes et montre une lointaine procession aux flambeaux, pénétrant dans une forêt-cathédrale.


Fiches techniques

Sauf mention contraire, les informations proviennent des sources concordantes suivantes : Leonard Maltin3, Pierre Lambert4,5 et John Grant6
Général

Titre: Fantasia
Autres langues : Voir ci-dessous.
Supervision de la production : Ben Sharpsteen
Supervision du scénario : Joe Grant et Dick Huemer
Réalisateur : Voir les séquences respectives ci-après
Scénario : Voir les séquences respectives ci-après
Animation : Voir les séquences respectives ci-après
Directeur de la photographie des vues de l'Orchestre de Philadelphie : James Wong Howe (non crédité)7
Directeur musical : Edward H. Plumb
Musique interprétée par l'Orchestre de Philadelphie (sauf L'Apprenti sorcier) sous la direction de Leopold Stokowski
Son :
Monteur musique : Stephen Csillag
Enregistrement : William E. Garity, C. O. Slyfield et J.N.A. Hawkins
Production : Walt Disney Pictures
Distribution : Walt Disney Productions et RKO Radio Pictures
Format : Couleurs (Technicolor) - 1,37:1 - Mono/Fantasound
Budget : 2,28 millions de USD
Durée : 125 minutes
Dates de sortie : Drapeau des États-Unis États-Unis : 13 novembre 1940 ; Drapeau de France France : 1er novembre 1946
Restauration : 2000

Toccata et Fugue en Ré Mineur

Réalisateur : Samuel Armstrong
Scénario : Lee Blair, Phil Dike et Elmer Plummer
Direction artistique : Robert Cormack
Animateurs : Cy Young, Art Palmer, Daniel MacManus, George Rowley, Edwin Aardal, Joshua Meador, Cornett Wood
Décors : Joe Stanley, John Hench, Nino Carbe

Casse-Noisette

Réalisateur : Samuel Armstrong
Scénario : Sylvia Holland, Norman Wright, Albert Heath, Bianca Majolie et Graham Heid
Conception graphique :
Direction artistique : Robert Cormack, Al Zinnen, Curtiss D. Perkins, Arthur Byram et Bruce Bushman
Conception des personnages : John Walbridge, Elmer Plummer et Ethel Kulsar
Animateurs : Art Babbitt, Les Clark, Don Lusk, Cy Young et Robert Stokes
Décors : John Hench, Ethel Kulsar et Nino Carbe

L'Apprenti sorcier

Réalisateur : James Algar
Scénario : Perce Pearce et Carl Fallberg
Direction artistique : Tom Codrick, Charles Philippi et Zack Schwartz
Supervision de l'animation : Fred Moore et Vladimir Tytla
Animateurs : Les Clark, Riley Thompson, Marvin Woodward, Preston Blair, Edward Love, Ugo D'Orsi, George Rowley et Cornett Wood
Décors : Claude Coats, Stan Spohn, Albert Dempster et Eric Hansen

Le Sacre du Printemps

Réalisateur : Bill Roberts et Paul Satterfield
Scénario : William Martin, Leo Thiele, Robert Sterner et John Fraser McLeish
Direction artistique : McLaren Stewart, Dick Kelsey et John Hubley
Animation :
Supervision de l'animation : Wolfgang Reitherman et Joshua Meador
Animateurs : Philip Duncan, John McManus, Paul Busch, Art Palmer, Don Tobin, Edwin Aardal, Paul B. Kossoff
Décors : Ed Starr, Brice Mack et Edward Levitt
Effets spéciaux caméra : Gail Papineau et Leonard Pickley

Symphonie Pastorale

Réalisateur : Ford Beebe, Jim Handley et Hamilton Luske
Scénario : Otto Englander, Webb Smith, Erdman Penner, Joseph Sabo, Bill Peet et George Stallings
Conception graphique :
Direction artistique : Hugh Hennesy, Kenneth Anderson, Gordon Legg, Herbert Ryman, Yale Gracey et Lance Nolley
Conception des personnages : James Bodrero, John P. Miller, Lorna S. Soderstrom
Animation :
Supervision de l'animation : Fred Moore, Ward Kimball, Eric Larson, Art Babbitt, Oliver M. Johnston Jr et Don Towsley
Animateurs : Berny Wolf, Jack Campbell, John Bradbury, James Moore, Milt Neil, Bill Justice, John Elliotte, Walt Kelly, Don Lusk, Lynn Karp, Murray McClellan, Robert W. Youngquist et Harry Hamsel
Décors : Claude Coats, Ray Huffine, W. Richard Anthon, Arthur Riley, Gerald Nevius et Roy Forkum

La Danse des heures

Réalisation et scénario : Norman Ferguson et T. Hee
Conception graphique :
Direction artistique : Kendall O'Connor, Harold Doughty et Ernest Nordli
Conception des personnages : Martin Provensen, James Bodrero, Duke Russell et Earl Hurd
Animation :
Supervision de l'animation : Norman Ferguson
Animateurs : John Lounsbery, Howard Swift, Preston Blair, Hugh Fraser, Harvey Toombs, Norman Tate, Hicks Lokey, Art Elliott, Grant Simmons, Ray Patterson et Franklin Grundeen
Décors : Albert Dempster et Charles Conner

Une Nuit sur le Mont Chauve et Ave Maria

Réalisateur : Wilfred Jackson
Scénario : Campbell Grant, Arthur Heinemann et Phil Dike
Direction artistique : Kay Nielsen, Terrell Stapp, Charles Payzant et Thor Putnam
Animation :
Supervision de l'animation : Vladimir Tytla
Animateurs : John McManus, William Shull, Robert W. Carlson Jr., Lester Novros et Don Patterson
Effets spéciaux d'animation : Joshua Meador, Miles E. Pike, John F. Reed et Daniel MacManus
Effets spéciaux caméra : Gail Papineau et Leonard Pickley
Décors : Merle Cox, Ray Lockrem, Robert Storms et W. Richard Anthony
Musique :
Paroles additionnelles de l'Ave Maria : Rachel Field
Chef de chœur : Charles Henderson
Soliste : Julietta Novis


Fantasia est le troisième long-métrage d'animation et « Classique d'animation » des studios Disney, sorti à la fin de l'année 1940. Sa production a été lancée peu après Blanche-Neige et les Sept Nains (1937) en parallèle de Pinocchio sorti au début de l'année 1940.

Ce film est une expérimentation sans dialogue (excepté le chef d'orchestre et Mickey Mouse) dont le but est d'illustrer ou d'accompagner avec l'animation des thèmes de la musique classique. Huit extraits musicaux, joués pour la plupart par l'orchestre de Philadelphie sous la direction de Leopold Stokowski en composent les sept séquences animées. C'est aussi pour de nombreux auteurs et critiques une œuvre d'art d'un genre nouveau, un pont entre les arts et une « nouvelle forme de présenter l'art » (un nouveau média).

Fantasia, qui n'eut pas à sa sortie le succès habituel des productions Disney de l'époque, est le premier volet d'une série voulue par Walt Disney. Grâce à la volonté de Roy Edward Disney, neveu de Walt, un second volet, Fantasia 2000 est sorti en 1999.

Sites de référence

Wikipedia français : Fantasia


cineblu ray
fondateur

Date d'inscription : 03/05/2009
Age : 53

http://cineblu-ray.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum