cinéblu ray vivez le cinema en haute definition
bonjour visiteur de cineblu ray certaine fonction de se site demande une inscription nouvelle section cover blu ray 3D et section blu ray normal

Test Blu-Ray : pinocchio

Aller en bas

non conforme Test Blu-Ray : pinocchio

Message par cineblu ray le Sam 30 Mai - 5:57

Demeurant l'un des rares éditeurs à s'impliquer à 200% dans les éditions Blu-Ray de ses films, Walt Disney vidéo nous livre une fois encore avec Pinocchio un produit de très grand standing, démontrant tous les bienfaits de la haute définition sur un film pourtant vieux de 70 ans. Un classique parmi les classiques proposé dans une édition tout simplement parfaite !

20/20 Image
Parfois, on ne peut que s'incliner... Après l'époustouflante restauration dont a bénéficié La Belle au bois dormant dans l'édition que nous avons découverte il y a quelques semaines, Disney récidive et nous permet de redécouvrir Pinocchio comme il était tout simplement impossible de l'imaginer. Une restauration, une vraie, qui nous fait oublier les 70 ans du film (en réalité, seuls quelques effets multiplanes maladroits et une esthétique crayonnée charmante ''trahissent'' son âge) et affiche plus que jamais une palette de couleurs et un univers intemporel lui conférant son charme d'antan. Non seulement la nostalgie opère auprès de ceux qui sont sensibles aux classiques Disney, mais ce regain de jeunesse ne fait pas rougir le film face aux standards actuels. On en prend plein les mirettes, donc, avec un soin du détail très palpable appuyé par les bienfaits de la Haute Définition qui ne perd aucune miette de ce que l'on pourra encore qualifier de véritable prouesse artistique, au point de déceler à l'œil nu le grain du papier sur lequel ont été peints les décors et les bâtisses qui servent de toile de fond.
Notons également que, bien que proposé en HD dont le format courant est le 16/9ème, on respecte ici fidèlement les proportions originales du film, alors pensé en 1.33. Mais plutôt que de l'écraser vulgairement sur votre téléviseur 16/9ème, Blu-Ray oblige, cette copie 1920X1080 p proposera deux bandes noires verticales sur le côté. Néanmoins, pour ceux que les bandes noires gênent (elles se font pourtant très vite oublier) l'éditeur propose une fonction Disney View qui remplace ces bandes par des frises assez discrètes, imitant la plupart du temps une texture boisée inspirée des dessins du concepteurs des décors du film, et changeant régulièrement, pour éviter un marquage sur les plasma. Plus malin encore, ces frises, ou bandes illustrées, procurent un effet ''ambilight'' qui change légèrement leurs tonalités et leur lumière en fonction de ce qui se passe à l'image. Par exemple, lorsque la fée apparaît, une légère lueur bleutée illumine les bandes en question...
15/20 Son
Comme c'est souvent le cas sur un titre de cet âge, Disney a beau proposer des grosses pistes DTS HD (Master audio pour la VO, High Resolution pour la VF), le résultat n'est bien évidemment pas très spectaculaire et accuse surtout d'une certaine sobriété finalement bien appréciable. Ne pas trop en faire, telle est la règle d'or de l'éditeur qui respecte ainsi la sagesse de l'œuvre originale. D'autant plus que Pinocchio fait partie de ces films dont les effets sonores n'étaient finalement pas si nombreux et où les coups sur la tête, les réactions des personnages, ou certaines chutes étaient illustrées davantage par de brefs intermèdes musicaux (bien mis en avant) que par des trucages sons réalistes. Difficile dans ce cas de proposer une bande son riche et enveloppante. Malgré la présence technique de sept canaux, on préfère donc jouer la carte d'un mono qui bénéficie d'un certain relief, en particulier lors des thèmes musicaux, mais surtout d'une clarté à toute épreuve et propose une restitution des voix dénuée du moindre souffle.
Si sur un plan technique c'est la VO qui prendra le dessus, via une présence des dialogues plus affirmée, on succombera facilement au charme de la VF puisqu'il s'agit du second doublage enregistré à l'occasion de la ressortie du film à la fin des années 70 en France, avec Roger Carel dans le rôle de Jiminy Cricket. Le vrai cadeau, c'est de ne pas avoir refait un nouveau doublage...
16/20 Bonus
Fonction incontournable des Blu-Ray Disney, le Ciné-explore s'impose comme le bonus essentiel de chacun de leur titre. Faisant un peu doublon avec le Commentaire audio (c'est la même chose, mais avec des images en plus, en VO mais aussi en VF)), cette fonction donne la parole à Leonard Maltin, Eric Goldberg et Eric Kauffman qui livrent une analyse particulièrement complète du film en lui-même, mais aussi de sa production, relatant tout ce qu'il y a à savoir sur la mise en chantier d'un tel projet (en gros, l'énormité était de pouvoir rebondir sur le succès de Blanche Neige). L'inconvénient, si l'on peut le qualifier ainsi, c'est qu'il fait également doublon avec le documentaire proposé sur le second disque, Sans ficelles : le making of de Pinocchio (55min). Voilà peut-être la seule et unique coquille de ce Blu-Ray qui n'a visiblement pas su répartir équitablement les informations, au point de se répéter un peu trop souvent d'un gros bonus à un autre. D'autant plus que l'option Piste informative propose en plus de nouvelles indications durant la lecture du film via des bulles. L'avantage, c'est que le spectateur aura l'embarras du choix, même si l'on décrochera sensiblement lorsque l'on reconnaîtra dans l'un des croquis ou vignettes vidéo que l'on avait déjà aperçus dans l'autre. Au-delà de cet ''encombrement informatif'', Pinocchio n'a plus aucun secret pour nous, et c'est bien là l'essentiel.
D'autres modules complètent l'histoire de la conception du film et appuient plus que jamais la présence plus que décisionnaire de Walt Disney, mais également le technicien révolutionnaire que ce dernier était. A commencer par La SweatBox (6min25) - rien à voir avec notre copiée mais jamais égalée Starbox nationale - puisque littéralement, celle-ci évoque la pièce où l'on transpire. Un système mis au point par le cinéaste pour ''regarder'' le film avant sa conception, via le défilement d'un jeu de story-boards pour y déceler les défauts de rythme. L'intervention de Walt Disney se fera également ressentir dans la présentation des Scènes coupées (10min30). Il ne s'agit pas de scènes finalisées mais des idées abandonnées proposées sous forme de dessins et de notes, dont une fin alternative beaucoup moins lisse que celle gardée dans le montage final. Comme l'explique le documentaire, Disney avait de toute manière grandement épuré son personnage titre par rapport au roman d'origine... Pas nouvelles mais toujours sympathiques à voir, les fameuses Prises de vue réelles de référence (10min) dévoilent le tournage live du film, avec des comédiens en costume sur lequel seront calqués les mouvements par les animateurs. Enfin, un dernier module, Gepettos d'hier et d'aujourd'hui (11min) donne la parole à quelques fabricants de jouets artisanaux des quatre coins du globe, qui nous témoignent de l'importance de ces petits objets qui font tant rêver les enfants. Une courte, mais agréable façon d'y voir un portrait de l'innocence via des références culturelles variées...
Nous retrouverons enfin les ''petits'' bonus d'usage que constituent les galeries d'images, un clip vidéo, des chansons ainsi que des jeux destinés aux plus petits mais proposés dans un environnement 3D du plus bel effet...

cineblu ray
fondateur

Date d'inscription : 03/05/2009
Age : 53

http://cineblu-ray.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum