cinéblu ray vivez le cinema en haute definition
bonjour visiteur de cineblu ray certaine fonction de se site demande une inscription nouvelle section cover blu ray 3D et section blu ray normal

Les TV 21/9ème débarquent ! Déjà la fin du 16/9ème ?

Aller en bas

non conforme Les TV 21/9ème débarquent ! Déjà la fin du 16/9ème ?

Message par cineblu ray le Ven 19 Juin - 18:52

Les spots commerciaux vantant les mérites des chers téléviseurs qui ornent nos salons (et plus majoritairement les magasins) nous ont très souvent promis, avec l'argumentaire de rigueur, que ''plus jamais nous ne regarderons la télévision comme avant''. De belles paroles qui font bien, mais qui risquent pourtant de se concrétiser dans les semaines à venir puisque Philips s'apprête à lancer sur le marché un objet qui n'aura décidément plus rien à voir du tout avec la petite lucarne. En effet, alors que le marché des écrans plats est désormais bien en place et que le 16/9ème commence enfin à se démocratiser - un peu - en France, tant culturellement que techniquement (les grandes chaînes s'y sont enfin mises avec la diffusion de la HD sur les ondes hertziennes, alors que Arte avait déjà franchi le cap il y a plus de dix ans...), ce format serait-il déjà désuet ? On ne va pas commencer à enterrer ce qui est tout juste devenu un standard chez nous, mais le nouveau challenger possède des atouts qui séduisent immédiatement en plus de laisser songeur sur tout le potentiel du marché dans les mois à venir, autant du côté des écrans plats que des projecteurs. Chez le constructeur, comme chez les concurrents qui vont naturellement répliquer à toute vitesse...

Débarque donc ainsi le Cinema 21 :9. C'est quoi ça ? Et bien un écran 21/9ème qui bénéficie, comme on peut l'imaginer, d'encore plus d'espace d'image sur les côtés que ne pouvait le proposer le 16/9ème et qui permet donc de profiter plein cadre des films tournés en format panoramique 2.35 ou 2.40. Ce qui compte, donc, c'est d'exploiter au maximum l'espace proposé sans avoir à combler le ''vide'' laissé en haut et en bas d'un écran 4/3 ou 16ème par des bandes noires plus ou moins épaisses et accentuer la sensation de cinéma à la maison que l'on essaye tous de reproduire. Un écran vraiment large, écopant d'une résolution "Full HD 2560X1080P", que certains vidéophiles avaient peut-être fantasmé un peu en rigolant et qui s'impose autant par son originalité que par la complexité technique qu'avait rencontré le 16/9ème à ses débuts, celui-ci ayant été confronté à de nombreuses diffusions inadéquates à l'époque. Pour cela, le constructeur pense à tout. En effet, si l'écran est majoritairement pensé pour le format cinéma 2.35, il ne sera pas ''trop'' désagréable de regarder des programmes 1.66, 1.77 ou 1.85 (qui collent parfaitement au 16/9ème) à condition d'accepter un léger rognage. Il en sera de même pour les formats 1.33, rognés un peu, mais tout de même accompagnés de bandes noires sur les côtés. Voilà qui permettra enfin à l'œil de faire véritablement la différence entre un programme TV bateau et un gros film en Blu-Ray (ben oui, ça sera plus grand), même si tout laisse à penser que, par conséquent, les formats inférieurs ne seront pas totalement respectés. On imagine bien évidemment que quelques réglages permettront tout de même de les voir en l'état, et ainsi de noter d'encore plus grosses différences de l'un à l'autre.
Pour agrémenter le joujou, la grosse panoplie est de mise : Pour son entrée en matière, la bête s'impose dans une unique dimension franchement confortable de 56 pouces (1m42 de diagonale, pas dégueu) et s'orne de son ambilight maison. Le ''gadget '' retro-luminescent qui permet de détendre les contrastes lumineux subis par l'œil et accessoirement de se la péter un peu quand des copains viennent à la maison. Le constructeur ajoute à cela quelques babioles un peu pompeuses pour booster la machine, comme le Perfect Pixel HD Engine, appellation qui cache une technologie ''lissante'' de 200 Hz et qui comme son homologue précédent, le 100Hz, risque de provoquer la désagréable et légère sensation d'accéléré qu'on retrouve sur certains téléviseurs, mais qu'on peut désactiver depuis le menu (on se leurre pas, ce truc est uniquement là à titre commercial). Cela devait arriver, l'écran est Wi-Fi et permet de naviguer sur le web via la fonction NetTV avec une télécommande qui pourrait bénéficier d'une fonction tactile, un peu comme un Iphone.
Outre la hâte que nous avons de constater par nous même les capacités de cet objet qui nous fait d'ores et déjà baver, quelques questions restent en suspens : les encodages 1920X1080 seront-ils parfaitement restitués sur du 2560X1080 sans étirage malheureux ? De quel type de conversion bénéficieront les Blu-Ray et DVD qui sont techniquement conçus en 16/9ème anamorphosé, avec la fameuse bande noire naturellement incrustée dans la copie du disque ? L'écran rognera-t-il ces bandes noires qui existent bel et bien en les sortant de l'écran par un simple zoom (engendrant par conséquent une perte de définition) ? Si non, les lecteurs Blu-ray permettront-il de rectifier ce problème, ou les films devront-ils être réencodés exclusivement pour ce type d'écran et être réédités pour l'occasion ? Pour l'instant, on reste encore dans l'inconnu, même si Philips garantit que le format 21/9ème sera automatiquement pris en charge par plus de 60% des disques sur le marché.
Enfin, puisqu'à ce stade, c'est ce qui nous intéresse encore le plus, l'engin devrait normalement débarquer dans les premières boutiques dans le courant de l'été à un prix avoisinant les 4000 euros. Un tarif qui devrait baisser lorsque les concurrents dégaineront à leur tour...

cineblu ray
fondateur

Date d'inscription : 03/05/2009
Age : 53

http://cineblu-ray.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum